Pourquoi j’ai dit à mes enfants que le Père Noël n’existait pas

Pourquoi j’ai dit à mes enfants que le Père Noël n’existait pas

 

Le Père Noël, un grand débat …

Marcher dans le rang sous prétexte que penser et faire différemment ça dérange, est tout simplement impossible pour moi. Entre le système scolaire qui n’a qu’une idée en tête, faire de nos chérubins des petits soldats, les médias qui nous manipulent et les diverses religions qui nous conditionnent depuis notre plus tendre enfance, j’ai toujours eu cette sensation que notre liberté était entravée… (Baptisée, communiée, je me suis réveillée un jour en réalisant que ce n’était pas en Dieu que j’avais la foi mais en des tas d’autres choses. Je suis donc athée mais je suis pour que chacun ait ses propres croyances et je trouve du bon dans toutes les religions.)

Je suis née avec ce besoin de liberté accrue même si je n’ai pas non plus envie de vivre comme un ermite ou un marginal (aujourd’hui en tous cas). J’aime MA liberté, celle où je me sens libre dans mes choix et ma façon de penser. Bien évidemment, comme la plupart d’entre nous je fais le mouton et je respecte les règles de civisme et les quelques obligations que nous devons en échange de notre confort de vie dans cette société. En dehors de ça, je tiens au plus haut point, je préserve et je protège MON LIBRE ARBITRE puisqu’il est l’écho de celle que je suis, la femme comme la maman

Je vais m’attirer certaines foudres en traitant ce sujet mais je suis plutôt du genre à assumer. Avant même qu’ils ne voient la lumière du jour, j’avais déjà décidé que je dirai à Malone & Ilona que le Père Noël n’existe pas. Non pas par singularité mais parce-que tout ce que je suis, va à l’encontre de cette coutume ou devrais-je dire invention de l’être humain. Mais non, ne soyez pas outrée ou fâchée… Je vais vous expliquer ?

Ne pensez pas qu’il y ait une bonne ou mauvaise façon de faire, la meilleure c’est celle que l’on choisit et celle en laquelle on croit pourvu que la féérie opère ! 

 

 

Déjà, je tiens à dire que je respecte profondément les choix de tout le monde, c’est ce qui fait la richesse de notre monde. Aussi fort que je tiens à ma liberté de penser, je ne tiens pas à ce que tout le monde pense comme moi. Je partage simplement un choix que j’ai fait librement sans culpabilité, que j’assume et de ce fait, qui me permet d’être alignée avec mon moi profond, mes enfants et donc d’être sereine. Si j’échange avec vous cette prise de position qui peut heurter certains, je souhaite peut-être apporter une vision différente de l’histoire… éclairer ceux qui sont dans le doute, qui voudraient mais n’ont jamais osé par peur de blesser ou crainte du jugement… et vous prouver que nous sommes tous libre d’éduquer nos enfants comme bon nous semble et être en paix avec les choix que nous faisons. N’en déplaisent aux esprits rétrécis et moralisateurs …

On me rétorquera « Et St Nicolas alors! Il existe lui! » Mais venons-en à ce fameux St Nicolas dont il existe autant de traditions presque que de villes et de pays! (Quelle cohérence!). L’être humain en a fait une fête punitive en l’associant au Père Fouettard. Ce bonhomme qui distribue des coups de triques aux enfants qui n’ont pas été « sages » ou qui les menace de les emporter dans son sac ?? Comme si être sage était méritoire! Comme si ne pas l’être devait être punitif ! Hors de question que j’élève mes enfants en leur laissant croire qu’ils n’ont pas le droit à l’erreur, que dans la vie il faut toujours être « sage » (pfff un autre débat ça aussi! Etre Sage! Mais ça veut dire quoi être sage ?! Bref !) et de leur laisser croire que si tu l’es tu es récompensé !


LA GENTILLESSE EST UN ÉTAT, UN PLAISIR DE L’ÊTRE POUR SOI PARCE QUE C’EST BON D’ÊTRE GENTIL, TOUT SIMPLEMENT.


 Je préfère leur apprendre à être gentil et cool parce-que, effectivement, t’as moins de chance de te prendre le revers de la médaille si tu l’es. Je leur dis aussi que même quand on l’est, on ne doit pas attendre la récompense parce-qu’être gentil c’est normal ; que parfois, cette récompense, elle n’arrive pas et ça n’a rien a voir avec le fait d’être gentil ou pas. Je leur dis que la gentillesse c’est un état, un plaisir de l’être pour soi parce-que c’est bon d’être gentil tout simplement. Mais je leur apprends aussi à se défendre, à s’exprimer et ça ne passe pas toujours par la gentillesse, je n’ai pas envie d’en faire des Polly Pocket! Alors St Nicolas du coup…


J’ai dit à mes enfants que le Père Noël n’existait pas parce que je ne leur mens jamais, ni pour des broutilles, ni par faiblesse, ni par facilité. Je veux qu’ils aient confiance en moi autant que j’ai confiance en eux.


J’ai dit à mes enfants que le Père Noël n’existait pas mais je leur ai appris à respecter le choix des autres parents qui avaient préféré faire autrement. Je leur ai dit de ne pas briser leur secret et que cela ne nous regardait pas. Ils savent que les autres enfants ont le droit d’y croire et que ce sera aux parents de leur dire un jour la vérité

J’ai dit à mes enfants que le Père Noël n’existait pas parce-que j’ai penché pour la version de la légende dont il fait partie tout autant que la petite souris (Et oui! Ca marche aussi pour elle!). Que c’est une jolie histoire que l’on raconte aux petits comme aux grands pour nous faire rêver parce-que c’est bon de rêver!

J’ai dit à mes enfants que le Père Noël n’existait pas pare-que je ne leur mens jamais, ni pour des broutilles, ni par faiblesse, ni par facilité. Je veux qu’ils aient confiance en moi autant que j’ai confiance en eux. Je leur explique souvent que la confiance et la qualité d’une relation se basent sur la sincérité qu’il y a entre deux personnes. Alors je leur dis la vérité tout simplement.

J’ai dit à mes enfants que le Père Noël n’existait pas parce-que je pars du principe qu’ils peuvent tout comprendre, du moins l’idée globale. Un peu comme nous lorsque nous devons comprendre l’anglais alors que nous ne sommes pas bilingue. On capte seulement quelques mots mais on comprend l’idée générale. Je leur parle en les considérant depuis qu’ils sont tout bébé comme des êtres avec un potentiel infini. Et ils comprennent tout!

J’ai dit à mes enfants que le Père Noël n’existait pas parce-que je ne veux pas qu’ils pensent que des cadeaux tombent du ciel alors que la réalité de Noël est toute autre. Et que cette réalité, ce sont des mamans, des papas, des grands-parents, des tontons, des tatas qui ont travaillé pour pouvoir leur offrir ce cadeau. Je leur dis que les cadeaux qui tombent du ciel sont souvent ceux que la Vie nous fait mais rarement ceux qui arrivent tout emballés!

J’ai dit à mes enfants que le Père Noël n’existait pas mais je leur dis que ce qui est important c’est de croire en la magie de Noël parce-que c’est un moment unique, d’amour intense, de partage, de compassion, de convivialité. J’en profite pour développer encore plus leur imagination, leur empathie et leur générosité en leur disant que tous ceux qui ont la chance d’être heureux doivent donner et envoyer leur énergie positive à ceux qui en ont besoin…

 

 

J’ai dit à mes enfants que le Père Noël n’existait pas car je n’ai pas besoin de Noël pour les faire rêver et encore moins de leur mentir. Etre maman est une des rares libertés que l’on ne m’enlèvera jamais, celle où je fais confiance à mon instinct, celle où je suis mes propres convictions.

Je m’affranchis de tous les programmes et pseudo ancrages culturels, religieux et sociétal qui parfois peuvent nous éloigner de ce que l’on est au plus profond de nous et nous empêche d’avoir une vision à 360 degrés de l’éducation. Je me détache du jugement des autres et peu importe le statut.

J’élève leur niveau de conscience et je les élève comme je les aime… Avec mon coeur

 

 

Christel_Inglese_and_Co_signature_articles

 

 



MON COUP D’COEUR : Le T-shirt bébé 100 % coton bio  » Le Père Noël n’existe pas mais c’est pas grave, je sais pas lire ! « .

Une des collections « Earthpositive » de la marque Continental Clothing confectionnée seulement à l’aide des énergies éoliennes et solaires. Cette utilisation des énergies renouvelables a permis de réduire la production de CO2 de 90 % par rapport à une fabrication traditionnelle. 

 

 

 

 

14 Commentaires

  1. 27 mai 2017 / 11:07

    Bonjour Christel,
    Quel bonheur de lire tes pensées aussi bien exprimées avec des valeurs que je partage pleinement.
    Moi non plus, je ne pourrais pas imaginer mentir à mes enfants, rompre notre si précieuse relation de confiance et rétrécir leur champ de conscience de la complexité du monde.
    Je te remercie.

    • Christel
      Auteur
      3 avril 2018 / 10:16

      Laissons-les libres autant que nous nous souhaitons l’être ! ???

  2. 27 mai 2017 / 10:46

    Merci Christel pour ton formidable article. Je partage pleinement les valeurs que tu exprimes si bien.
    Moi aussi, je ne peux pas imaginer une seconde de mentir à mes enfants et rompre ainsi notre relation de confiance.
    Quel plaisir de te lire.

    • Christel
      Auteur
      3 avril 2018 / 10:14

      Cher Yves,

      Je découvre ton si doux et très gentil message ! Mea culpa pour cette réponse à retardement. J’espère que tu ne m’en tiendras pas rigueur. L’écriture de ce blog me manque mais j’ai saisi de belles opportunités qui m’ont apportées tout autant de plaisir :. Mais je ne l’ai pas abandonné ! Il est juste en pause. Parfois j’aimerais plus de temps dans mes journée mais paraît-il qu’il est compté 😉
      Je suis ravie de partager ces valeurs. Nos enfants vont porter ce monde, il faut leur donner le meilleur pour qu’il puisse en profiter pleinement ! Et l’authenticité, l’intégrité et la communication sont déjà de jolis cadeaux que nous nous devons de leur faire…
      Au plaisir de se croiser lors d’un futur article ! Je l’espère très vite ! J’ai tant de choses à partager …

      Avec toute mon amitié ?

  3. Jeanine
    10 février 2017 / 13:58

    Coucou,
    C’est toujours pénible de dire ce genre de choses aux enfants, mais je pense que tu as eu raison de le faire. Je trouve que c’est une bonne initiative de dire la vérité aux petits dès leur jeune âge.

    • Christel
      Auteur
      10 février 2017 / 14:22

      Essayer d’être authentique et alignée le plus possible … J’aime mettre mon énergie dans cette quête ! ?

  4. duveau
    9 décembre 2016 / 22:19

    ouiiiiii!!!!! je rajouterai::
    Fabriquez avec vos enfants (si vous pouvez ) des cadeaux qui offriront à leur famille et vous verrez leurs yeux , leurs sourires, au moment où le cadeau sera ouvert !!!! c’est la que LA magie de Noél opère !
    c’est la rencontre entre deux regards, c’est l’Amour qui se diffuse, c’est un moment intense ! c’est un état d’être qui se partage !

    Ahhhh que çà fait du bien de te lire ma poulette et de sentir que chaque mot a une résonnance qui a fait son chemin, continue à écrire , tu as beaucoup à faire encore …… et tu l’as toujours eu en toi !

    • Christel
      Auteur
      12 décembre 2016 / 16:12

      Nous sommes des âmes jumelles! Un parcours avec tant de similitudes et une vision de la vie si proche et pourtant tu as toujours été à des milliers de km de moi! C’est fou la Vie! Je suis d’accord avec toi mais ce n’est pas une nouvelle ?
      Tu aimes mon histoire autant que j’aime la tienne et tout ce que tu entreprends … Tu es là pour les autres et tu le fais bien… Tu es trop loin de moi, je me le dis souvent mais tu réchauffes mon coeur si facilement !
      A très vite!
      Ta poulette qui t’aime ?

  5. Alonso
    8 décembre 2016 / 11:50

    Très belle vision ?Des bisous

  6. Marie-ange
    8 décembre 2016 / 08:59

    Entièrement d’accord avec Talou, te lire est salvateur…
    Je partage un peu ton point de vue si ce n’est que je n’ai pas eu à débattre sur le fait de mentir ou pas. J’ai raconté un joli conte de Noël à mon fils et ce conte il l’à vécu à travers les vitrines des magasins, les hommes déguisés, le sapin à la maison etc… Et un jour j’ai adoré l’écouter m’expliquer que c’est impossible qu’un seul homme livre des cadeaux aux enfants de la terre entière en une seule nuit de même que la souris ne peut venir chercher sa dent sans se faire décapiter par notre chat…. Il est trop cartésien mon petit. Et je lui ai répondu qu’il avait raison, mais que c’est bon de rêver, et on s’est embrassé.

  7. Audrey .P
    8 décembre 2016 / 07:11

    Très jolie article .. bien argumente. . Même si je suis dans l idée inverse car ma fille de 9 ans y croit encore mdr .. mais c’est tout à fait vrai.. vraiment à méditer. Car on peut associer les deux. La réalité et la magie
    ..

    • Christel
      Auteur
      8 décembre 2016 / 13:52

      Ah oui! 9 ans ! Waouh ! Cela veut aussi dire qu’elle a toute son innocence et vu l’âge auquel les enfants la perde, c’est rassurant dans un sens ? Dans ces moments là je pense juste à la chute, à la transition mais effectivement avec des mots et de la communication, cela doit pouvoir relativement bien se gérer ? Quant aux miens, ils savent la réalité et vivent la magie aussi ! Tout est question de présentation de l’histoire… Soyons alignées avec nous-même, c’est important … Belle fête! ?

  8. talou
    8 décembre 2016 / 06:55

    Juste un mot magnifique j adore te lire quel bonheur d être ton amie …et tant d amour tu dégage ….heureusement qu’il reste encore des personnes comme toi …??????

    • Christel
      Auteur
      8 décembre 2016 / 13:31

      C’est bon d’être gentille, je prends tant de plaisir … Nous sommes des millions comme ça! J’en ai plein autour de moi! Merci pour tes mots qui me touchent profondément… Je pense qu’aujourd’hui encore plus tu dois réaliser certaines choses du passé ? Je suis contente de savoir que tu aimes lire ce que j’adore écrire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

pourquoi-j-ai-dit-mes-enfants-que-le-pre-nol-n-existait-pas